samedi 10 octobre 2020

Le rôle de l’art dans le Dharma : l’imagination facteur d’illusion ou de libération ? Cours à l'I.E.B. le 17/10/20

Le rôle de l’art dans le Dharma : l’imagination facteur d’illusion ou de libération ?

Damien Brohon

Le samedi 17 octobre de 10h à 13 h

à L'institut d'Études Bouddhiques

(en ligne)

 

L'assaut du Bouddha par Mara, IIe siècle.

  

Dans les enseignements bouddhistes, l’imagination est souvent décrite comme facteur d’illusion car elle occulte la vision juste du réel. Pourtant, l’art boudhique utilise bien l’imagination (la production et la contemplation de nombreuses images) comme moyen habile (skt. upāya). Le symbolisme ou le beau sont souvent évoqués, et avec raison, pour résoudre cet apparent paradoxe, mais cela ne suffit peut-être pas à expliquer en quoi ces images ont un effet libératoire. C’est en replaçant cette question dans le contexte plus large des moyens de connaissances valides (skt. pramāna) que nous tenterons d’aller plus loin sur cette question. Comment connaissons-nous le réel ? Et quel rôle l’imagination peut-elle jouer dans cette connaissance ? Nous verrons ainsi, au travers de nombreux exemples, de quelle manière les différents arts traditionnels du Dharma peuvent offrir un accès à l’absolu.

Ce cours s'inscrit dans un cursus dont vous pouvez trouver les détails ici.

Du fait de la situation sanitaire le cours n'aura lieu qu'en virtuel et pas dans les locaux de l' I.E.B. à Paris.  

 

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire